18.10.2021

Espagne: une nouvelle prolongation d’exploitation pour Ascó

Le gouvernement espagnol a autorisé le renouvellement des permis d’exploitation de deux tranches de la centrale d’Ascó. Ascó 1 peut ainsi fonctionner encore neuf ans et Ascó 2 encore dix ans.

Le gouvernement espagnol a autorisé le renouvellement des permis d’exploitation de deux tranches de la centrale d’Ascó. Ascó 1 peut ainsi fonctionner encore neuf ans et Ascó 2 encore dix ans.

Le permis d’exploitation d’Ascó 1 (PWR, 995 MW) a été prolongé de neuf ans, soit jusqu’au 1er octobre 2030, et celui d’Ascoó 2 de dix ans, soit jusqu’au 1er octobre 2031. L’exploitante, l’Asociación Nuclear Ascó-Vandellós II AIE (ANAV), devra toutefois satisfaire certaines conditions durant cette période. D'après le Bulletin officiel, ANAV pourra déposer une nouvelle demande de prolongation pour Ascó 2 avant fin mars 2030.

Avant cela, l'autorité de sûreté nucléaire espagnole, le Consejo de Seguridad Nuclear (CSN), s’était prononcée en faveur de la prolongation des permis d’exploitation de la centrale nucléaire d’Ascó. Il s’était appuyé sur le rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), qui avait effectué une mission Salto de suivi (Questions de sûreté concernant l’exploitation à long terme) en juillet 2021 à la demande d’ANAV afin d’examiner la sécurité de l’exploitation à long terme des installations.

Les permis d’exploitation peuvent être révoqués à tout moment si la sécurité nucléaire n’est plus garantie.

La sortie du nucléaire prévue d’ici à 2035

La Stratégie énergétique espagnole actuelle prévoit que les sept tranches du pays seront arrêtées avant 2035. Le pays souhaite en effet produire toute son électricité à partir de sources renouvelables d’ici à 2050. Dans son rapport «Spain 2021: Energy Review», l’Agence internationale de l’énergie (AIE) recommande à l’Espagne de «prendre en compte les avantages offerts par l’énergie nucléaire – également pour les applications autres que la production d’électricité – afin de diversifier les possibilités techniques qui permettront d’atteindre la neutralité carbone à long terme d’ici à 2050». En Espagne, la part du courant nucléaire s’établit actuellement à 22%.

Source: 
M.A./C.B. d’après un communiqué de presse d’ANAV et le Boletín Oficial del Estado du 7 octobre 2021, ainsi que le rapport «Spain 2021: Energy Review» de l’AIE de mai 2021